Actualités
Tendances / Chiffres clés 10/11/2015 - Comment tirer le meilleur parti de Google Shopping à Noël ?

Bien préparer sa campagne en amont et l’adapter en temps réel sont les deux leviers d’une...

En savoir plus

Témoignages 10/11/2015 - La livraison est au coeur de la décision d'achat et du choix du site

66% des acheteurs choisissent l'e-marchand en fonction des options de livraison et 51% ne finalisent pas la...

En savoir plus

Tendances / Chiffres clés 14/10/2015 - Tout savoir sur les comportements web-to-store des consommateurs français

La 3ème édition du baromètre Mappy / BVA du web-to-store décortique les comportements...

En savoir plus

Développer l'activité commerciale

Le paiement en ligne

Noter cet article

Aucun vote pour l'instant.

Pour le client internaute, la phase de paiement est un moment fort car c'est l'acte d'achat définitif. Effectivement, après avoir surfé sur le WEB pour identifier son produit, le cyberacheteur fait face aux différents outils proposés pour le paiement de sa commande. Pour éviter la fuite du client à ce moment décisif, il faut proposer sur votre site e-commerce, une solution fiable, rapide, simple et confortable.

Même si le moyen de paiement international le plus répandu sur le net, reste la carte bancaire internationale (Visa, MasterCard…), il est pourtant opportun de proposer plusieurs moyens de paiement pour augmenter son taux de conversion et répondre aux attentes diversifiées des clients.

La prise en compte des différents profils d'internautes est importante dans les modes de paiement proposés.

Par exemple, la peur de laisser son numéro de carte bancaire reste d'actualité, le chèque (traitement manuel), le numéro de carte bancaire unique et Paypal sont des réponses pour faire disparaitre ces craintes.
Le crédit en ligne n'aura pas le même intérêt à être présent sur un site de luxe que sur un site proposant des produits grand public tels que l'électroménager, le high-tech....

Tous les modes de paiement en ligne ont un coût pour l'entreprise ; il est donc nécessaire de faire une étude préalable pour calculer leur seuil de rentabilité. On se rendra ainsi compte que certains modes de paiement ne sont pas adaptés à des produits en vente de faible marge.

Voici un panorama des solutions de paiement disponibles à ce jour :

La carte bleue : majoritairement utilisée, la banque gère la transaction et assure aux deux parties le bon déroulement du paiement. Attention toutefois au paiement par carte bancaire en plusieurs fois (même si les crédits augmentent largement le panier moyen), Le e-commerçant n'a aucun recours possible en cas de non paiement des mensualités arrivant après la première ;

Le portefeuille en ligne de type Paypal : Les internautes apprécient sa facilité pour des micro-paiements ou encore des achats à l'Etranger. C'est simple à mettre en place puisqu'il suffit de créer un compte chez le prestataire (Paypal, Paysitecash...) et installer le module de paiement sur son site Internet. La commission peut varier de 1,5% à 3,5% ;

Le paiement différé ou à crédit (source : indexel.net) : Offrir la possibilité de payer en plusieurs fois permet d'augmenter le montant du panier moyen. Pour aller plus loin, l'attribution de crédits type Receiveandpay ou 1euro.com peuvent être un atout. Cependant, ce type de solution est parfois lourd pour l'internaute qui doit remplir plusieurs pages de formulaires. En général, il n'y a pas de frais ni d'abonnement mais une commission sur chaque transaction : 1,5% pour Receiveandpay. "Sur notre site, la formule crédit permet d'obtenir un panier moyen presque deux fois supérieur au paiement par carte bancaire ;

Le paiement par chèque (source : fevad 2014) : seulement 5% des internautes préfèrent encore le chèque. "Mais il reste assez compliqué à gérer en interne dès qu'il s'agit de payer en trois fois", remarque Olivier Lévy. En résumé, contrairement à une idée reçue, les principales victimes des paiements frauduleux sur internet sont les commerçants et non les clients. Les solutions de portefeuille en ligne comme Paypal sont très pertinentes pour les marchands qui enregistrent de faibles montants de transactions. Enfin, le crédit en ligne est une initiative gagnante pour tout le monde car l'internaute est en confiance. Fianet (tiers de confiance pour le commerce électronique) indique une hausse de chiffre d'affaires de 15% pour les cybermarchands ayant choisi cette solution.

Le sujet concerne tous les acteurs de la vente en ligne et le domaine du tourisme est tout aussi concerné : article eTourisme.info

Plus de détails sur le paiement en ligne sur les vidéos ci-dessous :

Le paiement en ligne - Vidéo
Le paiement en ligne - Vidéo